Un vent nouveau souffle sur l’Ecole de pâtisserie

Nous vous en parlions dans la dernière newsletter, le Coffee Shop de l’école de pâtisserie du Bayon a réalisé des ventes records ces derniers mois.Pour continuer de satisfaire au mieux nos clients, nous avons décidé de réviser la liste des produits de nos différentes formules. Nous souhaitions en effet proposer davantage d’offres pour satisfaire le planning et les besoins de clients potentiels. La visite des touristes à Siem Reap étant souvent rythmée par la visite des temples, il nous a semblé primordial de créer une offre « déjeuner » et d’étoffer le « brunch ». De plus, cette réflexion sur le nouveau menu avait pour objectif de :
– Continuer à mettre en avant le savoir-faire de nos cheffes pâtissières
– Associer subtilement les saveurs khmères aux techniques et spécialités européennes (origine de la majorité de notre clientèle)
IMG_20180628_112839

Croissant jambon & fromage, Gaspacho potiron curry et Mousse coco sont maintenant disponibles sur place ou à emporter pour le plus grand plaisir de nos visiteurs, toujours plus nombreux.
Ce nouveau menu nous permet en outre, de former les étudiantes à de nouvelles recettes et techniques. Cela a notamment incité Sokhoeurn, notre chef, à prévoir pour l’année prochaine de nouveaux ateliers sur les préparations salées.
A ce sujet, le recrutement des étudiantes de la prochaine promotion se termine après plusieurs semaines d’entretiens et de visites de famille dans de nombreux villages au Cambodge. Cette année, nous avons reçu deux fois plus de candidatures que l’année précédente (plus de 120). Pour les traiter, toute l’équipe s’est mobilisée pour aider Chhein, assistante sociale de l’école de pâtisserie en charge du recrutement. Français et Khmers se sont ainsi associés pour aller à la rencontre des familles des candidates afin d’évaluer leur niveau social. Cette étape importante permet notamment d’être directement en contact avec les problématiques auxquelles nous essayons d’apporter des solutions (la pauvreté et les difficultés d’accès à l’éducation). Le plus éprouvant est certainement de devoir classer par ordre de priorité (dépendant du revenu et des biens possédés par la famille) des candidates au cadre de vie toujours très précaire.
IMG-20180625-WA0007

Toute l’équipe est impatiente d’accueillir la nouvelle vingtaine d’étudiantes qui habiteront les chambres et salles de classes de l’école de pâtisserie toute l’année prochaine.
, 29 juin 2018