Notre volontaire Camille raconte la rentrée scolaire
à l’école de pâtisserie

Je m’appelle Camille, étudiante en école de commerce, je viens d’arriver à l’Ecole du Bayon. Cette expérience s’inscrit dans un projet professionnel déterminé, celui de travailler dans le secteur de la solidarité internationale. Après une première expérience de huit mois dans le milieu associatif français et de six mois dans une fondation d’entreprise également française, il me paraissait indispensable de découvrir le milieu associatif sur le terrain. Je souhaitais m’investir dans un projet associatif œuvrant pour l’éducation et le développement et c’est ainsi que je suis arrivée à l’Ecole du Bayon. Malgré une arrivée sous la pluie, saison humide oblige, j’ai été chaleureusement accueillie par l’ensemble de l’équipe et les quelques étudiantes de l’année dernière encore présentes dans l’école.
Export-2

Les jours passent, je prends petit à petit mes marques. Mes missions me ravissent, je serai en transverse sur les deux principaux programmes de l’association : l’école de pâtisserie et l’école primaire. Parallèlement je tente d’apprendre deux-trois mots de khmers et découvre la gastronomie cambodgienne qui se révèle être excellente (et digeste). L’association m’offre le logement au dernier étage de l’école de pâtisserie. Dès le dimanche qui suit mon arrivée, 22 jeunes filles débarquent à l’école. Elles arrivent petit à petit, seules, en famille, en tuk-tuk ou en scooter, mais elles ont toutes la même chose sur le visage : un énorme sourire.
Le premier contact est compliqué, en partie en raison de la barrière de la langue et j’ai le sentiment de les impressionner : elles se baissent quand elles passent à côté de moi, ça me gêne! Vivement qu’elles parlent anglais et que nous puissions discuter ensemble. En tout cas même sans nous parler, nous nous sourions mutuellement et le contact s’établit petit à petit. Elles s’installent dans leur chambre qu’elles partagent avec 6 autres étudiantes, des amitiés ont l’air de se créer, elles rigolent déjà toutes ensemble.
Export-3

Premier réveil avec mes nouvelles voisines : elles sont bien matinales ! A 6 heures elles sont toutes debout. Je sens qu’elles sont excitées, je pourrais presque dire impatientes. Le grand moment arrive : 9h30 présentation de tout le staff et de toutes les étudiantes ! Rodrigo et Anaïs se présentent, ce qu’elles ne savent pas encore derrière leurs grands yeux impressionnés c’est que c’est pour eux aussi leur premier jour en tant que coordinateurs de mission. Elles rencontrent ensuite Srey Leak, responsable du Coffee Shop, diplômée de la première promotion. La formation devient tout à coup très concrète pour elles. Et voilà une nouvelle année, une nouvelle promotion qui commence, c’est émouvant.
Le lendemain, je décide de dîner avec les filles. Malheureusement, elles avaient déjà toutes dîné et ne sont plus que deux à table. Coup de bol, elles ont quelques notions d’anglais et on essaye de discuter. On parle de notre repas, je leur demande si leurs premiers cours leurs ont plu et c’est le cas, elles ont l’air très heureuses. J’attends avec impatience de voir ces quatre prochains mois se dérouler, de voir les nouvelles étudiantes de l’école du Bayon évoluer et devenir de grandes pâtissières. Je ne me ferai pas prier pour être leur cobaye. De mon côté j’ai hâte d’apprendre plein de choses aussi bien à titre personnel avec les étudiantes qu’à titre professionnel avec la superbe équipe de l’association qui déborde d’énergie et de bienveillance.
, 17 septembre 2018