LANCEMENT D’UNE ECOLE EN AGROECOLOGIE

Après le lancement de notre projet potager début 2018, nous souhaitons pérenniser notre mission en lien avec l’alimentation durable, et développer nos actions dans le champ de la formation professionnelle. C’est pour cette raison que nous avons décidé de lancer une nouvelle formation professionnelle en agroécologie qui démarrera en novembre 2020. Retour sur les enjeux, et les objectifs à court et moyen terme de ce projet novateur, un pari sur l’avenir.

Avec une population principalement rurale (76,6% en 2018) et un tiers de ces habitants vivant avec moins de 1$ par jour, le Cambodge d’aujourd’hui fait face aux problèmes auxquels l’agriculture européenne a déjà été confrontée depuis la fin du siècle dernier.
L’agriculture pratiquée actuellement au Cambodge, conventionnelle et intensive, utilise de nombreux intrants chimiques. Avec la pratique prédominante de monocultures rizicoles, le pays est contraint d’importer la majorité de ses produits maraichers (estimé à 80%).
L’usage massif de pesticides combiné à la monoculture, empêchent la régénération des sols et entraînent une baisse de rendement des productions agricoles.De nos jours, très peu d’acteurs au Cambodge apportent des solutions concrètes pour faire face à ces enjeux, par la sensibilisation et la formation des populations au principe du développement durable et d’une agriculture respectueuse de l’environnement. A l’Ecole du Bayon, la transmission des principes de l’agroécologie nous a donc paru comme une solution viable sur le long terme.

agroecologie-workshop
L’agroécologie vise à optimiser les interactions entre les végétaux, les animaux, les humains et l’environnement en liant principes écologiques et sociaux, indissociables pour qu’un système alimentaire soit durable et équitable (source : FAO). Cette pratique se définit principalement par la valorisation de la biodiversité, le recyclage des déchets organiques et le roulement des cultures, permettant de diversifier la production et de se passer d’intrants chimiques.
Depuis 2018, l’Ecole du Bayon a mis en place un projet d’agriculture durable visant à former les familles de nos élèves à l’agroécologie.
En implantant des potagers sur leur terrain, elles produisent des légumes et se dégagent un revenu supplémentaire grâce à l’approvisionnement de la cantine de l’école primaire en légumes locaux et sans pesticides.
A ce jour, ce projet permet d’améliorer les conditions de vies de 11 familles de l’école primaire, qui chaque jour produisent près de 30 kg de légumes.
Afin de poursuivre notre mission de sensibilisation et d’éducation, nous souhaitons créer une nouvelle formation professionnelle sur les métiers de l’agroécologie.

agroecologie-experimentation
Pour la création de cette école, nous travaillons en collaboration avec l’association Vivre de sa Terre, qui a déjà expérimenté la formation professionnelle aux principes de l’agroécologie à Battambang. Vivre de sa Terre nous soutient actuellement dans la création de notre contenu pédagogique, ainsi que la formation de nos futures professeures, En et Sreyleak. Actuellement, elles sont en cours de formation afin de développer leurs compétences en pédagogie et techniques d’apprentissage, management et entrepreneuriat, ventes, marketing et comptabilité.

agroecologie-professeur
Grâce à l’expérience menée par Vivre de Sa Terre en matière de formation, nous avons donc privilégié la création d’une formation courte d’un an, intégrant plusieurs mois de stage pratique. L’objectif de cette formation étant de permettre une employabilité rapide de nos futurs élèves.
Nous souhaitons ouvrir cette nouvelle formation à 10 jeunes âgés de 17 à 20 ans vivant dans la province de Siem Reap.

Avec cette nouvelle formation professionnelle, nous souhaitons innover en formant des techniciens de l’agroécologie, également capables d’entreprendre et de porter les valeurs du développement durable dans leurs futurs métiers.
Le contenu pédagogique répond ainsi à ces deux critères essentiels à la réussite de ce projet. En un an, nos futurs étudiants auront acquis des compétences tant techniques (savoir restaurer la fertilité des sols, protéger les cultures, transformer et recycler la production etc) qu’entrepreneuriales (savoir communiquer, vendre et gérer des revenus, collaborer et innover, développement des soft skills etc).
Notre ambition, à moyen et long terme, est d’éveiller les consciences et valoriser une agriculture plus responsable au Cambodge. Et pour cela, il nous est donc primordial de faire de notre première promotion des ambassadeurs de l’agroécologie au Cambodge, où le marché de produits biologiques est une niche destinée à se développer, un pari sur l’avenir.

experimentation-agroecologie


CLIQUER ICI POUR EN SAVOIR PLUS ET NOUS SOUTENIR 

, 25 mars 2020