Artistes et sportifs
ont rendez-vous à
l’école du Bayon.

Dès le mois d’octobre, l’installation de buts de football dans la cour de l’école primaire nous avait mis devant une évidence : nos élèves adorent le sport ! Très demandeurs et motivés, 25 d’entre eux s’étaient par exemple présentés au premier match organisé par Augustin (alors qu’il n’en avait convoqué que 12…). Ils ne s’attendaient sans doute pas à encaisser plus de 12 buts et n’en marquer qu’un…
Il faut reconnaître que plusieurs choses ont joué en leur défaveur : l’angoisse du premier match, le niveau d’entrainement et l’équipement de leurs adversaires. Le Next Steps FC de Siem Reap s’est révélé être une équipe espoir et ses joueurs ont refusé de jouer sans leurs chaussures à crampons alors que nos élèves, eux, jouaient pieds nus.
Mais cette défaite ne les a pas découragés, pour preuve, ils ont remporté les deux matchs qui ont suivi et attendent le prochain avec impatience !

20180210042853

Cet engouement nous a poussé à intégrer une heure de cours de sport hebdomadaire dans le programme scolaire des élèves. Nous avons donc recruté début février un professeur de sport. Sa fiche de poste prévoit : l’initiation à différents sports (le football mais aussi le volley ou la course à pied) et l’organisation de tournois avec d’autres écoles. Bonne nouvelle, ce dernier semble avoir trouvé rapidement sa place parmi les professeurs de l’école et les élèves l’adorent. Il nous permet ainsi d’assurer la pérennité de l’action d’Augustin à l’école du Bayon.
Sur la même dynamique Lucie a quant à elle, recruté deux professeurs de danse traditionnelle. Toutes les deux sourdes et muettes, elle les avait repérées à l’occasion du show qu’elles donnent chaque semaine dans un restaurant de Siem Reap. Elle les a contacté via l’association Krousar Thmey (active dans l’éducation des enfants handicapés) pour leur proposer de donner des cours à l’école primaire. Emballées par cette proposition, les deux jeunes filles donnent désormais une heure de danse traditionnelle par semaine aux étudiants des Grades 5 et 6. La participation à ces séances se fait sur la base du volontariat et garçons et filles sont libres d’y participer s’ils le souhaitent.
Ces enseignantes hors du commun sont particulièrement expressives et parviennent en toute simplicité à dépasser leur handicap et à capter l’attention des élèves. Les élèves sont même très amusés par cette nouvelle activité et ont l’impression d’apprendre la danse avec leurs deux grandes sœurs.
Ensemble, ils préparent un spectacle de fin d’année qui promet d’être très émouvant.
Enfin, Gilles, volontaire pour le Bayon pour la 3ème année consécutive, travaille actuellement avec nos élèves sur un projet artistique autour du bambou. Nous vous invitons à suivre la conception de cette œuvre sur nos réseaux sociaux.

Atelir Gilles1
, 14 mars 2018