À la rencontre de Thorth : notre responsable administratif & financier

Thorth Thorn est depuis 2015 le responsable administratif et financier et le directeur du programme social à l’école du Bayon. Très appliqué dans son travail et faisant preuve d’une gentillesse à toute épreuve, nous avons souhaité vous raconter ses origines, son parcours et ses ambitions.
Thorth est né en 1982, peu après la chute du régime des khmer rouges (mouvement communiste radical au pouvoir de 1975 à 1979 et responsable du génocide cambodgien). Ne pouvant accoucher dans son village, la mère de Thorth a choisi de lui donner naissance à « Site II », un centre de réfugiés géré par l’ONU, dans les montagnes à la frontière thaïlandaise. Thorth a ensuite passé son enfance dans la province d’Oddar Meanchey, au nord du pays.
Le système éducatif cambodgien ayant été détruit par les khmers rouges, le début de sa scolarité n’a pas été simple. Il a par exemple été obligé de faire le Grade 1 à 3 reprises, non pas car il n’avait pas le niveau mais parce qu’il n’y avait aucune école à proximité de son village proposant les niveaux supérieurs. Ainsi, il considère que sa scolarité à réellement débuté à l’âge de 9 ans.
Pour son entrée au lycée, Thorth a rencontré de sérieux problèmes en raison de l’administration changeante en fonction des provinces. En effet, le lycée le plus proche de son habitation se trouvant dans le district de Siem Reap, il n’était pas considéré comme prioritaire et avait un statut de « visiting student ». Ce statut « précaire » lui interdisant l’accès au foyer du lycée, il a alors décidé de se rapprocher de l’organisation « Enfants du Mekong ».
La condition sociale de Thorth aurait dû lui permettre de bénéficier du soutien de cette organisation mais elle n’avait pas les moyens d’aller jusqu’à son village pour l’évaluer. Heureusement, sa motivation lui a quand même permis d’obtenir une place dans le foyer en Grade 10 et un soutien total de l’association l’année suivante.
Toutefois, en fin de Grade 12 (l’équivalent du baccalauréat), Thorth n’a pas eu des résultats suffisants pour obtenir la bourse universitaire délivrée par Enfants du Mekong.
Déterminé, il est resté au centre de Sisophon demandant quotidiennement l’obtention de la bourse. Une fois encore, sa détermination a porté ses fruits : Enfant du Mekong lui a finalement accordé une bourse d’étude pour 2 ans.
Pour ses études supérieures, Thorth a choisi de se spécialiser en Finance & Banque. Pas très bon en mathématiques, il adorait cependant la comptabilité et sa logique. Ses facilités en anglais lui ont en plus permis de comprendre facilement les documents (rarement traduits en khmer) étudiés en cours.
Durant ses 6 années d’études à Phnom Penh (qui lui ont permis de décrocher un Master), il a eu de nombreux jobs en parallèle pour financer sa scolarité. Au lendemain de ses études, il s’est installé à Siem Reap où il occupait 3 postes en même temps : la semaine il travaillait pour Kamonohashi (une association engagée contre le trafic d’êtres humains), le soir il donnait des cours de comptabilité à l’université (ce qu’il fait toujours) et le week-end, il occupait le poste de responsable financier dans un hôtel.
P1030141

Souhaitant apporter son aide aux générations futures et guidé par sa curiosité, Thorth a décidé en 2015 de mettre ses compétences au profit d’un projet engagé pour l’éducation et a postulé à l’école du Bayon.
Il fut dès son arrivée nommé comme Directeur administratif et financier. En 2017, il a également pris en charge la gestion des programmes sociaux du Bayon. Il a une vision particulière des travailleurs sociaux : pour lui, leur mission n’est pas d’aider les étudiants, mais plutôt de leur donner les moyens de se développer. Si les étudiants ne participent pas à ce développement, rien ne sert donc de les soutenir financièrement.
La confiance gagnée au fur et à mesure des années et l’aide précieuse de Romnéa (comptable avec laquelle il travaille en binôme) lui permet même d’élargir son champ de compétences au-delà de l’administration et la finance.
Cette année, Thorth a notamment aidé Anaïs et Rodrigo à formuler des recommandations sur la pédagogie de l’école. Il n’avait aucune expérience dans le domaine de l’éducation mais ses échanges avec eux l’ont incité à se documenter sur ces problématiques. L’éducation est pour lui un trésor dont il faut prendre soin. Au-delà de ça, il épaule aussi Sokhoeurn dans sa réflexion pour le développement de l’école de pâtisserie.
L’une de ses priorités pour les mois à venir sera d’améliorer le programme de suivi des étudiants à la sortie de l’école primaire. A son image, il souhaite les inviter à développer une expérience professionnelle en parallèle de leurs études. Il veut aussi les pousser à avoir davantage d’ambition et à croire en leurs rêves. Pour les motiver, Thorth aime leur répéter une citation d’Oscar Wilde : « Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles ».
Il aimerait par exemple que les élèves du Bayon se projettent au-delà des frontières cambodgiennes. C’est notamment pour cela qu’il accorde une place importante à l’apprentissage de l’anglais et de l’informatique dans leur scolarité. Quand il était jeune, il était passionné d’informatique et l’étude du fonctionnement des ordinateurs, en plus de lui apporter une compétence professionnelle, lui a permis de développer son esprit logique.
35552056_1918933964837484_1529499980807536640_n

Côté famille, Thorth est l’heureux papa de 3 enfants. Son fils lui a d’ailleurs confié le mois dernier qu’il ne souhaitait pas faire d’études mais plutôt travailler dans les champs de riz. Elevé à Siem Reap et n’ayant jamais vraiment connu la vie à la campagne, Thorth l’a donc invité à aller travailler dans un champ le temps d’un après-midi. Après 2 heures de sueurs et d’efforts, il ne voulait non seulement plus travailler dans un champ, mais aussi ne jamais retourner à la campagne. C’était selon Thorth, le bon moyen de lui faire comprendre la valeur et le pouvoir de l’éducation.
Ayant grandi dans un environnement comparable à celui des élèves que nous accueillons à l’école du Bayon, Thorth mesure la valeur de l’éducation et souhaite d’autant plus les stimuler et les guider. Nous mesurons la chance que nous avons d’avoir à nos côtés quelqu’un comme lui.
, 29 juin 2018