3ème promo de Bayon Pastry School !

Début septembre, nous avons accueilli 12 jeunes filles défavorisées pour une nouvelle année de formation en pâtisserie-boulangerie.

La sélection
Nous avons débuté en mars dernier le processus de recrutement de la nouvelle promotion. Après avoir diffusé des tracts dans des villages et auprès d’ONG, nous avons reçu plus de 50 candidatures. Les jeunes filles devaient remplir un formulaire portant sur leur situation familiale, leurs conditions de vie et leur parcours scolaire. Suite à une présélection, nous avons convoqué plus de 30 candidates à l’école de pâtisserie pour une session d’examens écrits (culture générale khmère, anglais, calcul) et un entretien de motivation. Enfin, notre équipe a procédé à des visites de familles afin de vérifier leurs conditions sociales et s’assurer que les parents sont favorables à ce que leur fille suive la formation. En effet, la plupart de nos étudiantes quittent leur famille pour la première fois, ce qui peut être difficile à accepter pour les parents.
13296287_10209175824090287_1782654323_n
La session d’examens écrits
IMG_1903
IMG_1858
Visite des familles des jeunes filles

La rentrée
Afin de diminuer les écarts de niveaux entre les étudiantes avant le début de la formation, nous avons organisé une semaine de rattrapage lors de laquelle 5 étudiantes ont pu recevoir des cours particuliers avec Margaux, notre coordinatrice d’éducation et professeur des cours complémentaires.

La période 1 de la formation se déroule de septembre à fin octobre et comprend les premiers cours de pâtisserie théorique et pratique, d’Anglais et de mathématiques. Les apprenties pâtissières découvrent alors un tout nouvel environnement et les professeurs doivent commencer par les bases : vocabulaire du matériel et des ingrédients en cours de pâtisserie, cours d’Anglais… Margaux, notre professeur témoigne :

La première période est passée à toute vitesse et les étudiantes ont déjà bien progressé. Ce n’est pas toujours facile de communiquer avec elles, car leur niveau d’anglais est assez bas et mon niveau de Khmer quasi inexistant – mais un jeune étudiant Khmer est là pour m’assister pendant les cours. J’essaye de rendre l’apprentissage ludique et dynamique – certaines d’entre elles ont quitté les bancs de l’école depuis plusieurs années et ce n’est pas facile pour elles de s’y remettre. Mais petit à petit on instaure ensemble une atmosphère de travail agréable et productive. C’est très satisfaisant de les voir progresser, elles sont très studieuses et ont une réelle envie d’apprendre. Elles sont curieuses et ont toujours le mot pour rire, c’est un vrai plaisir de passer du temps avec elles

Trois mois après le début de la formation, nous constatons déjà de grands progrès chez les étudiantes ! Notre équipe a eu le plaisir de jouer les jurés lors des premiers examens de pâtisserie et nous pouvons dire que les étudiantes nous ont gâtés !

IMG_9927
IMG_9932

Le premier stage
Le 24 octobre, 6 étudiantes ont débuté leur premier stage dans de grands hôtels de Siem Reap : Le Meridien, Sokha Hotel, Somadeyi, Victoria Hotel, Tara Hotel et Sofitel. Cette première immersion de 6 semaines a pour objectif de faire découvrir aux étudiantes un environnement professionnel différent de celui de l’école, les règles d’hygiène, le travail en équipe !

Vous souhaitez soutenir notre formation professionnelle ?
Faites un don ou parrainez une étudiante en pâtisserie !

, 20 décembre 2016